3

The Guardian confirme son ouverture à l’open journalism !

The Guardian n’en fini pas avec l’open journalism. En juin, le journal a créé une carte interactive où chacun pouvait ajouter, commenter et noter une librairie.

Cette fois-ci, c’est au tour de la musique. La mécanique est cependant un peu plus poussée. Une fois la localisation sur ton smartphone activée, il suffit de tweeter, instagramer ou n0ticer en utilisant le hashtag #GdnGig pour contribuer à ton tour. Qui n’a jamais utilisé un réseau social pour partager ses « émotions » ou rendre ses amis jaloux ?

On trouve donc cette initiative bien pensée. Le journal met à contribution une communauté de fans, actifs et surtout connaisseurs. En retour, The Guardian peut « screener » les tendances et repérer des salles de concerts ou des artistes qui mériteraient d’être suivis de plus près. Astucieux !

 

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>