Capture d’écran 2012-04-19 à 17.11.03

La campagne larmoyante de la semaine

La dernière campagne Procter & Gamble « Thank you Mom » présente le sponsoring des Jeux Olympiques en rendant hommage aux mères des sportifs. P&G réussit à parler d’un sujet universel en se positionnant comme ceux qui aident les mères au quotidien. Logique, vrai et bien exécuté mais ça nous énerve toujours un peu qu’il réussissent à nous attendrir avec des produits d’hygiène au final…car, quand on y pense, ce n’est que ça !

Mais comment font les américains pour nous faire chialer à tous les coups ?! C’est incroyable quand même, même les mecs avec (nouvellement) de la barbe ont pleuré ici. Il n’y a même pas de bébés animaux en plus…

On pense aux campagnes de Nike mais aussi de Coca-Cola, et on reconnaît une réelle capacité à faire du marketing émotionnel aux US. Ceci dit, on ne s’en sort pas trop mal en France non plus, rappelez vous Orange.

Un commentaire

  1. Na.
    Le 20 avr ’12 à 15 h 11 min | Permalien

    Comme ce genre de campagne m’exaspère!! tellement réducteur pour la cible (hello! être mère, même de sportif, c’est pas forcément être une desperate housewife esclave des tâches ménagères et de la corvée ramassage scolaire, condamnée à rester sur le banc de touche) Bon ok même si leur coeur de cible c’est la ménagère de moins de 50, femme au foyer, ils auraient quand même pu/dû inclure quelques images de mères working girls (encore + bravo dans ce cas d’amener les mioches à l’école et d’aller bosser après). Et le message, c’est quoi? seules les mère de champions méritent le respect ?! (car on peut aussi l’interpréter comme ça) Bref, il aurait fallu jouer avec cet insight qui veut que toutes les mères prennent leurs fils pour des dieux du tennis ou du foot, et leurs filles pour des championnes de gym ou de danse, allant jusqu’à se farcir les épouvantables spectacles de fin d’année (car il est là aussi le vrai dévouement, le marathon). C’est ça qui est beau. Ca aurait pu faire sourire, quitte à intercaler des images de vrais sportifs. Le message aurait gagné en justesse, connivence et profondeur (un truc genre “Pour toutes les mères de sportifs. Et toutes celles qui croient que quoi qu’il fasse, Eddy, 7 ans, est le futur Zidane”). Moi j’aurais aimé voir un truc moins premier degré, drôle et pas tire-larmes. Au final cet hommage aux mères aux foyers est une bonne idée, mais le traitement gnan-gnan et la caricature, bof.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>